« Mumbai est devenu la ville d’Asie hébergeant le plus de milliardaires, coiffant Pékin au poteau »

Source link : https://news7.asia/news/mumbai-est-devenu-la-ville-dasie-hebergeant-le-plus-de-milliardaires-coiffant-pekin-au-poteau/

Les milliardaires, c’est la passion de Rupert Hoogewerf. Ancien consultant chez Arthur Andersen, ce Luxembourgeois de 53 ans a posé ses valises à Shanghaï pour fonder, en 1999, la société portant son nom chinois, Hu Run. En vingt ans, son classement des milliardaires de la planète est devenu une référence. Lire aussi le récit : Article réservé à nos abonnés Les ultrariches contribuent moins à l’impôt, confirme une nouvelle étude Ajouter à vos sélections A elle seule, l’aventure de cet immigré chinois raconte le basculement de ce début de siècle, qu’il illustre en chiffres, ceux des ultrariches. Son classement 2023, fondé sur la valeur de leur patrimoine arrêtée au 15 janvier 2024, démontre encore la puissance de son pays d’adoption, car la Chine compte le plus grand nombre de milliardaires (814) dans le monde, devant les Etats-Unis (800). Une planète de l’argent qui ne cesse de grossir, puisque Hurun dénombre 3 279 milliardaires autour du globe (+ 5 % en un an), et leur patrimoine, évalué à 15 000 milliards de dollars (environ 13 855 milliards d’euros), a progressé dans le même temps de 9 %. Mais Rupert Hoogewerf devra peut-être déménager pour suivre ses milliards. Par exemple à Mumbai, la capitale du business indien. Car la grande nouveauté n’est pas l’essor de la Chine, mais son déclin. Elle a perdu 155 milliardaires et, en deux ans, 40 % des membres de sa liste en sont sortis, même si de nouveaux arrivants (120 au cours de l’année écoulée) ont partiellement compensé cette chute. Essor de l’intelligence artificielle Plus symbolique encore, Mumbai est devenu la ville d’Asie hébergeant le plus de milliardaires (92), derrière New York et Londres, mais coiffant Pékin au poteau. La chute de l’immobilier chinois, les difficultés de ses producteurs de panneaux solaires ou le marasme de sa Bourse contrastent avec la croissance tonitruante de l’Inde (+ 7,5 % en 2023) et de ses marchés financiers exubérants. Avec ses 115 milliards de dollars, l’Indien Mukesh Ambani est l’homme le plus riche d’Asie, même s’il n’est que dixième mondial, loin derrière Elon Musk (231 milliards de dollars) et Bernard Arnault (175 milliards de dollars). Les Américains ont notamment été propulsés par l’essor de l’intelligence artificielle et le retour en forme des stars de l’Internet. Lire la tribune : Article réservé à nos abonnés Taxation mondiale sur les ultrariches : « Ce que nous avons réussi pour les multinationales, nous devons le faire pour les grandes fortunes » Ajouter à vos sélections La roue de la fortune tourne donc toujours, mais il y a une constante : cette concentration des dollars au sommet n’irrigue guère ce qui se trouve en dessous. En Chine, les foyers aisés ont vu leur patrimoine ébranlé par la crise immobilière, et en Inde, les 1 % les plus fortunés concentrent dorénavant 40 % de la richesse totale nationale. Le plus haut niveau d’inégalité jamais enregistré dans le pays depuis que les relevés existent. Le miracle indien est très sélectif.

Source link

Author : News7

Publish date : 2024-03-26 23:55:15

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.